La péritonite septique chez le chien et le chat

 

Il s’agit de l’inflammation de la cavité abdominale provoquée par la présence d’agents infectieux.

* Elle peut être primitive, ce qui signifie l’apparition spontanée de l’infection par l’arrivée de microbes dans l’abdomen par les vaisseaux sanguins ou les vaisseaux lymphatiques. Cela représente 14% des cas de péritonite chez le chat, en excluant la péritonite infectieuse féline(PIF), d’origine virale, et qui ne rentre pas dans le cadre de cet article.

* Elle peut être secondaire : dans ce cas là, l’origine de l’infection est identifiée par les examens secondaires et/ou la chirurgie : il s’agit, par exemple, d’une péritonite déclenchée par la perforation d’un intestin par un corps étranger ingéré, ou bien suite à une inflammation du pancréas (pancréatite), ou encore à la rupture de l’utérus infecté (pyomètre) chez la chienne ou la chatte.

Quels sont les signes ?

Ils sont variables selon la cause et l’intensité de la péritonite : l’animal peut avoir des vomissements, parfois en jet, une perte d’appétit, de la fièvre, un ventre douloureux et très dur ; parfois le ventre est dilaté par la présence de liquide. Quand le cas est plus avancé, peut apparaitre un état de choc provoqué par la multiplication des bactéries et l’augmentation de l’inflammation, entraînant des troubles cardiaques, respiratoires, une altération de l’état de conscience, et éventuellement, des troubles de la coagulation. L’évolution vers la mort se produit dans 20 à 70% des cas.

La prise en charge :

Elle doit être rapide : au-delà de 5 heures, le pronostic est nettement assombri.

Pour établir le diagnostic, il sera nécessaire de procéder à des examens complémentaires : radiographie, échographie pour rechercher du liquide dans l’abdomen, ponctions abdominales et analyses sanguines pour évaluer la déshydratation, le fonctionnement des organes tels que le rein et le foie, les capacités de coagulation.

Le traitement a pour priorité le traitement du choc, il nécessitera donc, en premier lieu, un apport d’oxygène, des perfusions, des injections d’antibiotiques par voie intraveineuse ainsi que la gestion de la douleur.

Une fois l’animal stabilisé, l’abdomen sera exploré chirurgicalement dans le but de trouver la cause de la péritonite et de la traiter. Selon le cas, après traitement chirurgical et rinçage abondant de la cavité abdominale, un système de drainage sera mis en place pour permettre l’écoulement extérieur de tout liquide résiduel. On réalise parfois un drainage abdominal dit « ouvert » : l’abdomen n’est pas refermé en totalité, la plaie est protégée par des pansements changés régulièrement, la plaie sera refermée chirurgicalement, au bout de quelques jours, une fois que les écoulements seront taris.

Il s’agit donc d’une affection grave dont la prise en charge doit être rapide, et nécessitant des soins intensifs.

VET'URGENCES - Urgences vétérinaires, Montpellier.