Les vomissements chez le chien et le chat

Vomissement ou régurgitation ?

Le chien et le chat ont la capacité de vomir plus facilement que l’être humain, s’ils ressentent une gêne gastrique. Il faut différencier le vomissement de la régurgitation : le vomissement est produit par une contraction active de l’estomac alors que la régurgitation est un rejet passif sans contraction active de l’abdomen. La régurgitation se produit en général juste après le repas et l’aliment est encore reconnaissable. Elle correspond plus à un problème oesophagien  ou à une intolérance alimentaire; elle se produit facilement chez les chiens gloutons qui mangent trop vite.

Les causes du vomissement.

Schématiquement, on distingue les vomissements liés à une cause digestive et les vomissements liés à une cause extradigestive. Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Cause digestive :
    • Parasites digestifs et, en particulier, les vers qui, par effet irritatif peuvent provoquer des vomissements.
    • Ingestion d’aliments avariés et/ou contaminés. Intolérance alimentaire.
    • Inflammation de la paroi de l’estomac avec ou sans ulcère. En présence d’ulcère, il pourra être observé du sang dans les vomissements.
    • Epaississement du pylore (sortie de l’estomac) d’origine congénitale chez certaines races.
    • Ingestion de corps étranger : c’est une cause fréquente en particulier chez les jeunes animaux : ficelle, balles de tennis, cailloux, os, noyaux de fruits. Cela provoque rapidement un arrêt plus ou moins complet du transit intestinal et des vomissements. Les signes de l’occlusion s’installent en 1 à 3 jours : vomissements répétés et incoercibles, prostration, douleur abdominale. Parfois , les symptômes d’une occlusion sont plus chroniques avec appétit capricieux, et perte de poids. Les corps étrangers linéaires (ficelle, fil de pêche  par exemple) sont particulièrement à craindre, car ils scient littéralement l’intestin sur des longueurs parfois importantes.
    • Ingestion de produits caustiques (soude, acide chlorhydrique), de pesticides : dans ce cas là, il y a généralement d’autres symptômes ajoutés liés à l’action spécifique du poison).
    • Syndrome dilatation torsion d’estomac : l’animal fait des efforts pour vomir, mais n’y arrive pas, il est abattu et rapidement, le ventre commence à gonfler.
  • Cause extradigestive :
    • Maladies infectieuses virales et bactériennes:
      •  la parvovirose  qui provoque des vomissements et de la diarrhée le plus souvent hémorragique.
      • La maladie de carré : elle allie des symptômes digestifs à des symptômes neurologiques, respiratoires, oculaires et cutanés.
      • L’hépatite de Rubarth (inflammation virale du foie)
      • La leptospirose : les signes digestifs, dont les vomissements, sont secondaires à l’atteinte des reins et du foie.
    • Le pyomètre : il s’agit de l’infection de l’utérus, secondaire à l’accumulation de sécrétions dans l’utérus après les chaleurs.
    • Pancréatite : inflammation du pancréas.
    • Péritonite : inflammation des parois de l’abdomen qui peut se déclarer spontanément ou suite à la rupture d’un organe infecté ( utérus, intestin en occlusion, ulcère etc..). il est décrit dans ce cas là des vomissements puissants en jet ; ils ne sont pas toujours observés.
    • Maladies métaboliques telles que l’insuffisance rénale, hépatique, le diabète sucré, l’insuffisance surrénalienne.
    • Cancers digestifs.
    • Troubles neurologiques.
    • Etat de choc.

Que faire dans l’urgence :

S’il s’agit d’un chien adulte, en bonne santé, et non déshydraté, on peut le mettre à la diète pendant 24 heures : l’eau sera distribuée en petites quantités et souvent. Une diète de plus de 24 heures peut être néfaste, il faut donc bien observer l’animal pendant cette période ; si son état général se dégrade, il faut consulter en urgence.

Si le chien essaie de vomir sans résultat, à fortiori s’il est de grande race, il doit être présenté sans délai, en urgence, car il y a un risque de début de Syndrome Dilation Torsion de l’estomac.

S’il s’agit d’un jeune chien, ou d’un chien adulte mais qui présente de l’abattement et/ou de la fièvre et/ou de la douleur abdominale, ou que les vomissements durent plus de 24 heures malgré la mise en place d’une diète sur un animal qui parait en bonne santé,  il est recommandé de consulter en urgence.

Il est important, dans la mesure du possible, de pouvoir décrire au vétérinaire que vous consulterez les caractéristiques des vomissements, les circonstances d’apparition et leur durée, les signes associés au vomissement :

  • Caractéristiques des vomissements : morceaux de corps étrangers, fragments de plantes, présence de sang rouge ou noir s’il est en partie digéré, aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres.
  • Circonstances d’apparition et durée : quand les vomissements ont t ils commencé ? à quel rythme se produisent t il ? y a-t-il eu un changement de nourriture ? une fugue ? un jeu avec une balle, un bâton ? votre chien a-t-il fouillé dans les poubelles, l’avez-vous vu  avaler un corps étranger, des produits phytosanitaires, des médicaments ? merci d’amener les emballages de ces produits. Votre animal a-t-il des traitements en cours ? des antécédents médicaux ? S’il s’agit d’une chienne, quand a-t-elle eu ses dernières chaleurs ?
  • Signes associés aux vomissements : fièvre? (la température ne doit pas dépasser 39°c), diarrhée ? troubles de  la conscience, vertiges, convulsions ?

Enfin, il faut savoir qu’il n’est pas recommandé de museler un animal qui vomit car il risque de s’étouffer. De même si les vomissements se produisent sur un animal dont la conscience est altérée (chien affaibli et couché par exemple), il faut dégager la bouche, en faisant attention de ne pas se faire mordre

VET'URGENCES - Urgences vétérinaires, Montpellier.