Maladies du coeur: la cardiomyopathie hypertrophique féline

radio26447[1]

Les pathologies cardiaques chez le chat sont courantes, mais avec des répercussions variables allant de l’absence de symptômes à des insuffisances cardiaques congestives importantes.

La plus répandue de ces maladies cardiaques est la cardiomyopathie hypertrophique féline.

Elle consiste en une hypertrophie de la paroi du ventricule gauche s’accompagnant souvent d’une réduction du volume de la cavité du ventricule gauche

Chez les jeunes chats, on suspectera des pathologies congénitales  héréditaires avec des races plus prédisposées que d’autres  comme les Maine Coon, les Ragdol, les Bengal ou les Sphynx.

Chez le chat âgé, la cardiomyopathie hypertrophique pourra être associée à d’autres maladies: insuffisance rénale chronique, hypertension, l’hyper-thyroïdie.

En cas de grande fatigue, ou d’insuffisance respiratoire aigue, cette pathologie sera envisagée

Les symptômes:

auscultation : la mise en évidence d’un souffle cardiaque devra impérativement inciter à une exploration plus poussée de la fonction cardiaque. Cependant, l’absence de souffle, ne permettra pas d’éliminer cette hypothèse car ils ne sont décrits que dans 15 % des cardiomyopathies du chat.

Echocardiographie : c’est l’examen de référence, il permettra de mettre en évidence :

Un épaississement des parois ventriculaires gauches.

Une réduction de taille de la cavité ventriculaire gauche.

Une hyper-échogénicité du myocarde.

Une dilatation de l’atrium gauche.

Une hyper-contractilité du ventricule gauche.

L’ensemble de ces examens permettront d’établir un diagnostic précis permettant la mise en place d’un traitement adapté  en urgence

Grâce aux progrès de la cardiologie vétérinaire, une prise en charge en urgence  permettra souvent d’améliorer l’état clinique du chat, et de préconiser un traitement au long cours

 

VET'URGENCES - Urgences vétérinaires, Montpellier.